1990 Cristal

A fun, easy going place to talk about any wine and food related topic or issue. This is a real names board. You will need to register with your real first and last name before being able to post.
Post Reply
Martin Zwick
Serious Poster 90 Pts
Posts: 257
Joined: Thu Feb 17, 2011 10:05 am
Location: Berlin
Contact:

1990 Cristal

Post by Martin Zwick » Mon Feb 21, 2011 11:14 pm

1990 Louis Roederer "Cristal" Brut

The 82 Salon was not a perfect bottle, so as a substitute we had a 90 Cristal Brut. Unfortunately meanwhile a champagne for nouveau riche and a while ago also the favourite champage of several R&B stars.

Based on 62% Pinot Noir und 38% Chardonnay. Shockingly young. Needs 10 more years! Brilliant balance with flavors of sponge, hazelnut and the palate is totally wrapped in silk. Bewitching elegance. And what a neverending length.......

I would enjoy to drink such a Champagne more often, as we all know our girls could drink Champagne every day. ;-)

96pts.

Image

laurent gibet
Serious Poster 90 Pts
Posts: 298
Joined: Mon Jan 31, 2011 8:57 am

Post by laurent gibet » Tue Feb 22, 2011 10:24 am

Champagne Grand Cru : Roederer "Cristal" 1990 - 8 august 2009 : still very young
(55% Pinot noir/45% de Chardonnay)
DS(15,5) - PC17 - LG17 - MS17 - MF17 - VM17. Note moyenne : 17
Surprise de finir avec un tel vin (dont il paraît que les rappeurs américain se sont récemment détournés, sans que ce soit une affliction pour les responsables du domaine, pour une néo cuvée clinquante au moins aussi onéreuse).
J'y vois une (petite) majorité de pinot noir en raison de ces senteurs encore mesurées de pomme, d'agrumes, de végétal, d'épices. Le tout, encore en attente, a un cachet indéniable.
Bouche austère, pure, aux bulles très fines, fortifiée par une acidité type 1996. Un vin qui ne bronche pas, ferme, bien présent, à attendre encore.

Rappel : Cristal Roederer 90 : le 7 janvier 2000 (série de champagnes de prestige)
PP18 - DS17,5 vers 18, LG17,5 vers 18. Note moyenne : 17,7 vers 18
Une cuvée spéculative, particulièrement difficile à trouver aujourd'hui. Belle robe brillante et dorée, pour une bulle fine. Le dégagement gazeux est ici aussi plus nerveux, plus rapide que dans le cas de Salon.
Le nez est vineux, avec des notes animales assez prononcées. Il est puissant mais fin, franc, précis, complet et complexe. Il allie des notes de café, et des notes presque évanescentes de miel qui rappellent le pollen.
La bouche est assez virile mais reste subtile. Elle déploie des notes de nougat à la pistache, de clafoutis (cerise crémeuse), de fruits secs. Elle est fougueuse (un dégustateur décrit cette sensation de surfer sur la bulle en milieu de bouche. Cette cuvée semble la plus vive, la plus jeune de la dégustation. On décèle un potentiel d'évolution notable qui pourra encore apporter une plus-value à ce vin d'attaque

Post Reply